Retour à la liste Athlètes 19.06.2018
Right Place Right TIME - VentouxMan with Marcel Zamora
Superstar du triathlon avec ses 6 victoires sur l'Embrunman, Marcel Zamora a rejoint le TIME Xtrem Team cette année, avec de nouveaux objectifs : le Ventouxman, mais aussi le triathlon de l'Alpe d'Huez.
Nous avons profité de sa participation à ce triathlon ponctué de la montée mythique des 21 virages pour lui demander de nous parler de ses montures, et particulièrement du vélo officiel de l’évènement, le tout nouveau TIME Alpe d’Huez. Il s’agit du même bijou que vous pourrez essayer gratuitement toute la semaine lors de la TIME Experience.
 





Comment choisis-tu entre le Scylon et l’Alpe d’Huez, et lequel vas-tu utiliser sur le TIME Triathlon Alpe d’Huez ?

 

Pour moi, le choix est très simple. Je choisis le Scylon sur les courses longue distance avec un profil peu exigeant en termes de dénivelé et de technique. Lorsqu’il y en a beaucoup, comme sur l’Embrunman par exemple, je préfère choisir l’Alpe d’Huez. Le Scylon est surtout un vélo qui permet de très bien rouler sur le plat et de monter avecagilité. Sur le TIME Triathlon de Alpe d’Huez, je vais logiquement utiliser l’Alpe d’Huez.

 

Penses-tu que le nom “Alpe d’Huez” soit adapté à ce modèle créé pour la montagne ? Pourquoi ?

 

Je pense qu’il n’existe pas de lieu plus mythique que l’Alpe d’Huez lorsqu’on parle de montagne en cyclisme. Ce nom donne pour acquis que ce vélo est parfait pour les passionnés de cols de haute montagne, qui prendront beaucoup de plaisir à son guidon.

 

Quelles sont tes sensations avec le vélo Alpe d’Huez ?

 

Je trouve que c’est un vélo très confortable, que ce soit pour grimper en danseuse ou pour les parties plates. La position est agréable pour rouler, et le vélo est rapide et rassurant en descente. Sa rigidité apporte de la sécurité dans les descentes sinueuses et dans les montées très difficiles, le vélo ne se déforme pas, ce qui permet d’y appliquer beaucoup de force.
 

 

 

 

 

Retour sur l'aventure Ventouxman de Marcel Zamora : 

Mont Ventoux, Géant de Provence, Mont Chauve… Chacun de ces noms suffit à décrire le colosse que représente cette montagne légendaire du Vaucluse, qui surgit de la plaine comme sortie tout droit des entrailles de la Terre. Rendue célèbre par le Tour de France, cette ascension mythique pour les cyclistes du monde entier a été le théâtre d’indénombrables combats, joies et drames depuis maintenant près d’un siècle. Si le cyclisme y a connu ses heures de gloire, c’est maintenant au tour du triathlon d’affronter cet ogre. Quel meilleur décor qu’une montée raide, aux paysages grandioses et pelée par le vent pour accueillir une épreuve longue distance de l’un des sports considérés comme les plus difficiles au monde ? Depuis 2015, le Ventoux accorde chaque année l’honneur de tenter de le conquérir à une poignée de triathlètes surentrainés lors d’un triathlon distance L (2km de natation, 90km de cyclisme et 20 de course à pied). Cette année, nous y avons suivi le désormais légendaire Marcel Zamora et son Scylon dans leur tentative de conquête de ce monstre sacré du cyclisme mondial,  le Catalan vous raconte l’histoire d’une montagne et d’une course que l’adjectif « extrêmes » ne suffirait pas à décrire, Right Place Right Time.
 

 



chargement