Retour à la liste 25.06.2018
Right Place Right Time : Classics Challenge 06 Paris Moret-sur-Loing



Le 16 juin avait lieu le sixième épisode du Classics Challenge Paris dont TIME est partenaire depuis la première saison. Le départ avait lieu au KM0, un shop déjà célèbre de l'Ouest parisien dont les organisateurs du Challenge ont choisi de faire leur camp de base. Les premiers vélos sont arrivés avant 7h. Il y en aura en tout 300 car les organisateurs se fixent un plafond pour des questions de sécurité. Le Challenge s'est déroulé une fois encore sous une météo clémente et dans cette ambiance unique, mêlant performance et convivialité. Il a  offert à Julien l'occasion de tester un magnifique TIME Alpe d'Huez. Après 170 kilomètres, nous lui avons demandé ses impressions.

 

 

 

 

©Sophie Gateau



Coureur Julien, est-ce que tu peux commencer par te présenter au grand public ?

J'ai commencé le vélo sérieusement il y a trois ans à peine, à l'aube de la quarantaine. Après avoir écumé quelques marathons. J'ai commencé par tourner à l'hippodrome de Longchamps, "Lonlon" comme on l'appelle. J'y ai appris à rouler en peloton, au contact de coursiers et de coursières, et j'ai très vite attrapé le virus. Comme mon tempérament est plutôt celui d'un grimpeur, j'ai coché l'Etape du Tour pour ma première saison. Celle entre Pau et Hautacam qui s'est courue par temps d'orage. L'année suivante, c'est à dire l'année dernière, j'ai complété la trilogie Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège. Au passage, je dois dire que je suis carrément tombé amoureux des Flandres. Et pour pour cette saison, j'ai inscrit à mon programme le Ventoux, les Trois Ballons, et la Marmotte des Alpes.


©Sophie Gateau


Raconte-nous comment tu as entendu parler des Classics Challenge. Et aussi ce qui te plaît là-dedans.

J'ai découvert le concept via Strava et j'ai d'abord aimé la communication avec cette image hyper moderne. Je me suis donc inscrit et j'ai commencé par le Paris-Chantilly, au mois de novembre 2017. Et ça a été une véritable révélation. J'ai adoré le principe des groupes d'allure. Le mapping avec des routes variées parfois improbables, avec toutes sortes de paysages. L'état d'esprit de tous les participants aussi. Résultat, j'ai repiqué sur chacun des Challenges de 2018, en mélangeant les rides en version "classique" où l'on roule en peloton, et les rides en option "libre" comme sur le Paris-Beauvais et le Paris-Soissons que j'ai roulés avec mes coéquipiers triathlètes de l'ACBB.


CC02

©Sophie Gateau


Alors on en arrive au grand moment : est-ce tu peux nous raconter cette rencontre avec l'Alpe d’Huez qui est le tout dernier des vélos TIME ?

J'ai appris que j'avais gagné le droit de tester un TIME deux jours avant le départ. J'étais évidemment hyper heureux quand je me suis rendu au shop KM0 pour les réglages et prendre en main le vélo. La première impression qu'on se fait d'un vélo c'est d'abord avec les yeux, d'un point de vue esthétique. Je l'ai trouvé magnifique et j'aime énormément ce coloris rouge et blanc. Connaissant la réputation de la marque, j'étais assez certain de découvrir une machine exceptionnelle et très sincèrement, je n'ai été déçu en rien. Sur les 170 kilomètres du parcours, le vélo m'a semblé dévorer les bosses presque avec gourmandise. Et il répond tout aussi présent sur les portions roulantes et dans les descentes, d'autant plus que j'ai bénéficié des roues Mavic Cosmic Pro Carbon SL UST. Il est hyper dynamique. D'une maniabilité épatante. Une sorte de perfection entre rigidité et confort. Et, franchement, s'il faut refaire un test, je me rends disponible QUAND VOUS VOULEZ !




©Sophie Gateau




©Sophie Gateau



©Sophie Gateau



©Sophie Gateau

 

 

Les autres photos du CC06 :

 

Photos Sophie Gateau


Plus d’infos sur le Classics Challenge

http://classics-challenge.cc

Facebook @classicschallenge

Instagram @classicsparis

Strava https://www.strava.com/clubs/198270

chargement