Retour à la liste 27.02.2018
Right Place Right Time : Classics Challenge 02 Paris Chartres











Le 24 février avait lieu le deuxième épisode du Classics Challenge Paris dont TIME est partenaire depuis la première saison. En quelques mois, cette communauté rassemble déjà plus de 2000 cyclistes de Paris et d'Ile-de-France et l'engouement ne s'arrête pas de grandir. Ce samedi matin, le temps était sec mais les températures en dessous de zéro. Le jour à peine levé, ils étaient pourtant plusieurs centaines comme tous les mois devant le KM0, un haut lieu du nouveau cyclisme parisien. Ce qui frappe en premier c’est de voir presque toutes les familles du vélo de route rassemblées : filles et garçons, de tous âges, de tous profils, de tous niveaux, du « tradi » au hipster, réunis par le partage d’une même passion. TIME a choisi de soutenir cette énergie et ces valeurs. Ces Challenges sont aussi l’occasion de faire tester nos vélos et nous avons retrouvé Jean-Claude, alias JC, à l’arrivée au pied de la Cathédrale de Chartres. Il nous a donné ses premières impressions.

 

 

 

 

©Sophie Gateau



JC, est-ce que tu pourrais commencer par nous présenter le Classics Challenge pour les gens qui ne le connaissent pas encore ?

C’est un nouveau genre d’évènements qui a été lancé l'année dernière. Déjà ça se passe tous les mois ce qui nous permet de rouler toute l’année sur des parcours type granfondo assez exceptionnels et qui te permettent de changer de tes parcours habituels. Le principe c’est de partir à chaque fois de Paris pour rejoindre une ville distante et le retour se fait en train et même quelques fois à vélo pour ceux qui veulent pousser la distance. Un des trucs originaux c’est que les départs se font par groupe d’allure. Ça te permet de choisir ton rythme en fonction de ton envie du moment : parfois tu as envie de rouler un peu au-dessus de son niveau, à d’autres moments tu préfères rouler plus tranquille.


©Sophie Gateau


Il paraît que tu y participes tous les mois, qu’est-ce qu’il a de spécial par rapport aux autres évènements vélo ?

Pour essayer de résumer je dirais que c’est plus moderne et challengeant que les rallyes traditionnels, et en même temps plus détendu qu’une cyclo avec un format qui reste à taille humaine même si ça a pris d’une façon incroyable. C’est toujours un peu difficile d’expliquer l'ambiance d'un évènement avec des mots et je crois vraiment que le mieux c’est de vous inscrire et de venir tester. Et en plus c’est gratuit…



CC02

©Sophie Gateau


Le Challenge du mois de février proposait un Paris-Chartres. Raconte-nous comment ça s’est passé ?

Déjà j’avais très peur du froid vues les températures négatives et ça a été au contraire une journée sublime : froide mais sous le soleil avec un grand ciel bleu et le vent dans le dos. Le parcours était encore une fois magnifique. Je suis allé pourtant plusieurs fois à Chartres et les organisateurs m’ont encore fait découvrir de nouvelles variantes. Au niveau du groupe, comme d’habitude l’ambiance était très sympa : on a roulé sérieusement et pris aussi le temps de discuter. C’était vraiment très cool.




©Sophie Gateau




Tu as pu tester le Time Scylon équipé de la fourche Aktiv : si tu devais résumer le vélo d’un mot ?

Bluffant !


Qu’est ce qui t’a le plus surpris en le prenant en main ?

Pour rejoindre le départ du Challenge au KM0 je passe par la Place de la Bastille. Le truc déjà bizarre c’est que je ne l’ai pas senties sous les roues de la même manière. Après je remonte les Champs-Élysées qui sont la plus belle avenue du monde comme tout le monde le sait, mais aussi la plus mal chaussée, et pareil : c’était presque comme si le vélo montait tout seul, en précisant qu’il n’a aucun moteur. Je dois avouer que j’étais un peu sceptique en lisant des choses sur la fourche Aktiv dans les magazines de vélo. J’avais tout faux et c’est vraiment ce qui m’a impressionné en premier, elle absorbe toutes les imperfections.



©Sophie Gateau



Et après plus de 100 kilomètres aux commandes, si tu devais définir ses qualités ?

Déjà je le trouve superbe ce qui ne gâche rien et au niveau de son comportement je me suis vraiment régalé : il est hyper précis, en même temps joueur, et tu sens qu’il est heureux quand tu relances ou quand tu mets les mains en bas. À partir de 30km/h il te restitue vraiment toute la puissance. Je ne dis pas ça pour vous faire plaisir mais c’est VRAIMENT un super vélo !


©François Paoletti



Pour finir, est-ce que tu peux nous dire tes objectifs pour la saison 2018 ? Déjà combien de Classics Challenges ?

Tous (il y en a 11) comme la saison dernière.



Et au-delà, ça va être quoi tes principaux rendez-vous sur le vélo ?

En plus des sorties club et des Classics Challenge j'ai prévu deux ou trois cyclos en région parisienne qui sont un peu des institutions, comme la Jacques Gouin, la Vélostar ou la Blé d’Or. Ensuite le Grandfondo du Ventoux et surtout le Born to Ride que j’ai découvert l’année dernière et qui est un concept fabuleux. Ah oui, en avril je vais aussi rendre visite à l’un de mes enfants qui vit à Londres. Je crois que je ne vais pas trop m’ennuyer.



©François Paoletti


Plus d’infos sur le Classics Challenge

http://classics-challenge.cc

Facebook @classicschallenge

Instagram @classicsparis

Strava http://clubs/classics-challenge-paris-198270

chargement