Retour à la liste Conseils 10.10.2018
Comment choisir ses pédales VTT ?
 

 

Que choisir entre pédales plates et pédales automatiques ?

Les pédales plates sont principalement utilisées dans certaines disciplines où l’équilibre et la liberté de mouvement sont  primordiaux comme le trial, le BMX, la DH, le Dirt, etc. Elles sont aussi très appréciées lorsqu’on débute en VTT , comme en X-country, et qu’on ne se sent pas encore très à l’aise avec une pédale automatique. Dans ce cas, le pied n’est pas attaché à la pédale, il est libre de bouger. Cela permet de se sentir en sécurité lorsqu’il y a besoin de poser le pied à terre, mais cela diminue aussi l’efficacité de pédalage puisque l'on force uniquement lors de la phase descendante du tour de pédale.

Les pédales automatiques sont destinées à un public plus averti, à la recherche de performance. Elles permettent au cycliste d’avoir le contrôle de son vélo en toute circonstance, d’être plus réactif, plus précis et de réaliser un effort mieux maîtrisé avec une transmission de la puissance lors de la phase montante et descendante du tour de pédale. Dans ce cas, le pied est attaché sur la pédale et ne peut en sortir, à moins d’effectuer un petit mouvement de la cheville vers l’extérieur, c’est ce qu’on appelle le déchaussage ou le déclenchement.

Les pédales automatiques s’utilisent avec des chaussures spécifiques qui permettent de visser ce qu’on appelle une cale sous la chaussure. Cette cale vient s’enclencher sur la pédale grâce à un léger mouvement d’appui du pied.

Quelles sont les différentes disciplines/pratiques en VTT ?

Voici un petit rappel des différentes disciplines VTT : le cross-country, l’enduro, la DH. Chacune de ces pratiques possède des attentes particulières, et des pédales automatiques dédiées.

Le Cross-country : il s’agit de réaliser le meilleur temps possible sur un circuit sinueux de plusieurs boucles, comportant des montées sèches, avec parfois un dénivelé assez important sur une petite distance. Ce sport fait appel à des qualités physiques alliant explosivité et endurance.

 

 

La pédale adaptée - quels sont les critères attendus pour cette pratique :

L’enclenchement et le déclenchement rapide. Dans cette discipline, les départs sont très importants. Ils nécessitent une extrême précision et une extrême rapidité lors de l’enclenchement de la pédale. Il est également important de déclencher facilement en cas de perte d'équilibre, ou s'il est nécessaire de courir à côté du vélo sur une courte distance. Il faut noter que sur certaines pédales, il est possible de régler la dureté de la cale pour enclencher. Ainsi un cycliste débutant se sentira plus en sécurité grâce à un déchaussage très « facile », et un cycliste professionnel aura tendance à laisser une position « difficile » pour garder un bon maintien sur sa pédale.

 

 

La sécurité et la durabilité. N’importe quel coureur appréhende le problème mécanique lors d’une course, et doit avoir une extrême confiance dans son matériel. Les pédales doivent supporter et absorber tous les chocs liés au terrain et avoir un système d’axe très performant.

Pour cette pratique, la majorité des pédales sont en carbone afin de chercher à la fois la rigidité, mais aussi la légèreté.

 

 

S’adapter aux mouvements naturels de pédalage. Afin d’éviter les traumatismes articulaires, les pédales doivent respecter les mouvements naturels de pédalage du cycliste. C’est pourquoi les pédales TIME disposent d’une liberté angulaire et latérale, qui empêchent le pied de rester fixe. Dans cette logique, nous avons également développé deux cales différentes, qui permettent de choisir son angle de déchaussage : la cale « easy » (angle de déchaussage 10°) et la cale classique, réversible, qui permet soit d’avoir un angle de déchaussage de 13°, ou de 17°, simplement en alternant la cale gauche et la cale droite.

 

Débourrage instantané : Cette discipline se pratique souvent dans des conditions extrêmes où il se peut que le terrain soit boueux ou terreux. Le rider doit alors pouvoir enclencher ses pédales facilement, même si ses chaussures sont remplies de terre. La plupart des pédales possèdent donc une technologie (le système self-cleaning sur les pédales TIME ATAC) qui permet de débourrer instantanément lors du chaussage de la pédale sur la chaussure.

 

 


 

 

 

 

 

L’Enduro : il s’agit d’une pratique plus engagée qui demande une extrême précision. Souvent les dénivelés sont beaucoup plus importants, entraînant des montées longues et endurantes, et des descentes très techniques appelées des spéciales.

 

 

La pédale adaptée – quels sont les critères attendus pour cette pratique :

Très bonne adhérence/maintien de la pédale. Avec des dénivelés aussi forts, les riders ont besoin de sentir que leur pied est bien maintenu sur la pédale. C’est pourquoi on a souvent des surfaces d’appui (plateformes) assez larges sur ces pédales, et des picots qui permettent de régler son grip comme il l’entend. Pour les riders les plus pointus, on peut trouver sur certaines pédales un système de réglage de dureté de ressort micrométrique, qui permet de faire varier la difficulté de déchaussage et donc de son accroche. On retrouve ce système de réglage sur les pédales SPECIALE TIME.
 

 

L’enclenchement et le déclenchement rapide. Lors des descentes qui sont très techniques, le rider doit souvent mettre son pied à terre pour contourner un obstacle ou l’aider à tourner dans un virage très franc. Les pédales doivent donc permettre un déclenchement rapide pour éviter une chute. Le rider doit pouvoir également réenclencher rapidement pour repartir aussitôt et perdre le moins de temps possible.

La sécurité et la durabilité. N’importe quel coureur appréhende le problème mécanique lors d’une course, et doit avoir une extrême confiance dans son matériel. Les pédales doivent supporter et absorber tous les chocs liés au terrain, c’est pourquoi pour les pédales d’Enduro, on retrouve des matériaux assez forts comme l’aluminium, plus résistant que le carbone, mais aussi moins léger.


 

 

 

 

 

La DH (Down Hill) : Il s’agit de la pratique la plus engagée dans le VTT. C’est ce qu’on appelle de la descente pure et dure. Les vélos sont tout suspendus, montés avec des amortisseurs imposants et des fourches avec un débattement moyen de 200mm. Ils sont conçus pour absorber tous les chocs. Le but est de réaliser une descente, avec un dénivelé négatif assez important, et ce, le plus rapidement possible.

La pédale adaptée – quels sont les critères attendus pour cette pratique :

-        Le maintien : Il n’y a pas de doute, pour cette pratique le plus important est de sentir un bon maintien et une extrême confiance dans ses pédales et leur accroche.

-        La durabilité : les pédales vont encaisser un certain nombre de coups, et devront répondre présentes à la moindre sollicitation.

 

 

 

Comment régler mes pédales automatiques en fonction de mon niveau de performance ?

Les pédales automatiques sont très simples d’utilisation. Cependant, il est important de connaitre les différents réglages que l’on peut faire afin d’améliorer le confort et éviter les traumatismes articulaires.

Choix des cales – angle de déchaussage : Il existe différentes cales qui vont permettre :

-        soit d’avoir un angle de déchaussage de 10°, grâce aux cales TIME « easy ». Ces cales sont préconisées pour un chaussage/déchaussage rapide et facile.

-        Soit d’avoir un angle de déchaussage plus important, de 13° ou de 17°, grâce aux cales TIME « classiques ». L’angle se choisi en fonction du confort du cycliste : un cycliste ayant besoin de sentir une bonne accroche optera pour un déchaussage de 17°, et inversement. L’angle se règle en inversant la cale gauche sur la chaussure droite, et la cale droite sur la chaussure gauche.

 

 

 

 

Dureté du ressort : il existe une autre option au niveau du ressort de la pédale, pour régler la difficulté à déchausser. Le ressort se règle selon 3 positions : déchaussage randonnée (position 1 : déchaussage facile), déchaussage sportif (position 2 : déchaussage moyen) et enfin déchaussage compétition (position 3 : déchaussage difficile).

 

 

 

 

chargement